Gloire Impériale

‘Gloire Impériale’ est un jeu qui essaye de recréer l’interaction des diverses nations du monde pendant la période de 1780-1820.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ultimatum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leopold II
Empereur d'Autriche
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Ultimatum   Mer 26 Avr à 1:30

Ultimatum en provenance d'Autriche

Sachant que par son message, daté du 20 février 1782, Sa Majesté Johann Lukas Legrand a déclaré la guerre à l'Empire d'Autriche et aux royaumes de Prusse et de Pologne, par les termes suivants :

Johann Lukas Legrand a écrit:
Afin de soutenir ses allies danois, la Suisse declare la guerre a lAutriche et a ses allies prusses et polonais. La Suisse sestime donc alliee aux nations soutenant le Danemark que sont la Suede, le Wurtemberg, la Saxe et le Bade
L'Empereur Gustave IV aura sous ses ordres l'armée Suisse.


Sachant que le Président Pierre Ochs a déclaré la guerre au Duché de Wurttemberg, Duché sous la protection du Saint Empire romain germanique dont Nous sommes l'Empereur.

Sachant que lors de sa montée au pouvoir le Président Pierre Ochs n'a fait acte d'aucun voeu de repentance envers la politique de son prédécesseur.

Sachant que le Président Pierre Ochs n'a fait aucun acte de Sa légitimité à la tête de la Confédération Helvétique.

Sachant tout cela, Nous ne reconnaissons pas Pierre Ochs comme dirigeant de la Confédération Helvètique et nous déclarons toujours en guerre contre la Confédération helvètique.

En conséquence de quoi, Nous addressons un ultimatum au gouvernement helvète : si d'ici à 5 jours la Confédération Helvètique ne s'est pas rendu sans conditions aux troupes autrichiennes, les troupes helvètes devront affronter les troupes autrichiennes.

Tout refus de la part du gouvernement helvète de capituler sans conditions entraînera la modification de nos revendications en vue d'un futur traité de paix, ainsi que de l'intègrité du territoire helvète.

_________________
Joseph II de Habsbourg-Lorraine
Austria Est Imperare Orbi Universo


Dernière édition par le Sam 29 Avr à 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Ochs

avatar

Nombre de messages : 104
Localisation : Zurich
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ultimatum   Jeu 27 Avr à 1:14

Réponse à l'ultimatum de l'Autriche

Ayant pris note de l'ultimatum et après délibération du haut conseil à la sécurité, la Confédération Républicaine Helvétique s'engage :

- à juger la nullité de l'ultimatum comme n'ayant aucun support légal (il faudrait que l'Autriche impose un ultimatum conjoint au Danemark, à la Suède, au Wurtemberg, à la Saxe et au Bade)

- à déclarer les propos de l'ultimatum comme outrageants et gratuits

- à refuser la réddition de la Confédération Helvétique

- à refuser la capitulation du gouvernement helvète au profit d'un traité de paix douteux.

- à accepter toute aide militaire de la part de pays limitrophes autres que l'Autriche.

Au nom de la Confédération Helvétique et du Haut Conseil à la Sécurité,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopold II
Empereur d'Autriche
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Ultimatum   Jeu 27 Avr à 16:46

Lettre de la main de l'Empereur au Président Ochs

Président,

Son Altesse Impériale et Royale vous présente Ses salutations.

Nous voyons avec regret que votre conseil de sécurité à refusé notre ultimatum pour des motifs ambigus.

Permetez nous de douter de la bonne étude de la situation de votre conseil, car si vous nous signalez que nous devrions addresser un ultimatum aux Couronnes du Danemark, de la Suède et de la Saxe, sachez que Nous avons déjà apposé Notre signature à des traités de paix avec ces Etats.

Quant au Wurttemberg, Nous sommes en pleines négociations avec Sa Majesté Wilhem I. Nous ne jugeons donc pas les propos de votre refus d'une grande valeur..

Nous sommes encore prêts au dialogue avec vous, et n'attendrons pas à votre indépendance dans le futur traité de paix que vous jugez "douteux".
Mais notre patience a des limites...

Bien à vous,

_________________
Joseph II de Habsbourg-Lorraine
Austria Est Imperare Orbi Universo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Ochs

avatar

Nombre de messages : 104
Localisation : Zurich
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ultimatum   Jeu 27 Avr à 17:04

Considérant la réponse du Haut conseil de sécurité helvétique, je pourrais peut-être vous éclairer sur le sens de certains propos contenus dans le compte-rendu.

"Son Altesse Impériale et Royale Joseph II de Habsbourg Lorraine, au vu de la souffrance endurée par son peuple tant à Vienne qu'en Hongrie, au vu des dévastations engendrées par cette nouvelle guerre, a décidé de proclamer la capitulation des troupes autrichiennes sur les fronts de Hongrie à Eger, d'Istanbul en Empire ottoman et de Vienne en Autriche." (ces propos sont des retranscription de la déclaration initiale de Joseph II, voir http://gloireimperiale2.superforum.fr/viewtopic.forum?t=1119)

Un point qui me paraît important est la signature de traités avec le Danemark, la Suède et l'Empire Ottoman. Il vous reste donc comme vous le souligniez le Wurtemberg mais aussi le Bade. Il n'a pas été signifié d'ultimatum au Bade donc le haut conseil à statué sur le prétexte insignifiant de l'ultimatum autrichien.

Notre collaboration ne peut se faire sous la menace du pays qui propose l'entente. Nous ne nous soumettrons à aucun accord, même tacite, si l'ultimatum reste effectif et que la guerre entre la confédération helvétique est encore d'actualité. Nous avons eu vent de mouvements de vos troupes lombardes en direction de Zurich, nous exigeons par la même occasion que vous retiriez sur-le-champ vos ordres.

Sans cela, vous n'aurez pas de traité de paix avant votre réddition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Ochs

avatar

Nombre de messages : 104
Localisation : Zurich
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ultimatum   Ven 28 Avr à 15:07

Nous invitons une délégation autrichienne pour parlementer en vue d'une cessation totale du conflit déclaré par l'Autriche.
Nous exigeons par la même la remise aux autorités suisses de l'épouse de l'empereur Joseph II, accusée d'espionnage et de divulgations d'informations confidentielles, elle sera jugée pour haute trahison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopold II
Empereur d'Autriche
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Ultimatum   Sam 29 Avr à 16:23

En cette fraîche matinée du 30 novembre 1782, la délégation autrichienne sortit du campemement du Corps d'Armée des Alpes, installé à quelques encablures de la ville helvètique de Zurich.

Le Field Marshal Joseph Alvinczy, car c'était bien lui, se dirigea vers les portes de la ville , accompagné par son escorte composée de deux bataillons de cavalerie de la Garde.



Après de multiples arrêts pour cause de sécurité, la petite troupe arriva enfin sur le lieu de rendez-vous où devaient se tenir les négociations...

_________________
Joseph II de Habsbourg-Lorraine
Austria Est Imperare Orbi Universo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Ochs

avatar

Nombre de messages : 104
Localisation : Zurich
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ultimatum   Sam 29 Avr à 17:31

Du côté helvétique, l'armée encerclait la ville de façon que rien ne vienne à troubler les négociations.



C'est au centre de la Ville que le président Pierre Ochs accompagné des membres du haut conseil de sécurité ainsi que du maire de Zurich, Rudolf Spruch, que la délégation devait se rendre à quelques mètres à peine du temple protestant.



Le président lui-même, un grand homme au sens propre, accueillait les hôtes sur la devanture de l'Hôtel de Ville Zurichois :

Nous sommes heureux que vous ayiez pu venir si vite et ce, malgré les dangers qui pesaient sur votre personne à cause de l'animosité de la population helvétique. Sachez que nous souhaitons absolument que ces négociations soient équilibrées et qu'aucune pression de votre part n'ait à prendre le dessus sur notre volonté. Joigniez-vous donc à notre table d'abord, vous devez très certainement avoir faim.

Après un petit-déjeuner copieux, le Président convia la délégation autrichienne ainsi que les membres délégués suisses de prendre place das la grande salle. Là se situait une table de travail en bois alpin d'une vingtaine de mètres de long, préparée avec documentation, plumes, encrier et feuilles, prêts à l'utilisation. Après avoir défini chaque place, le président se chargea lui-même de présenter l'état des lieux de la situation depuis l'ultimatum.

Sachez que notre surprise à cette ultimatum fut grande considérant les prétextes idiots que vous aviez osé y inclure. Nous sommes prêts à vous pardonner cet affront mais nous exigeons d'abord que vous retiriez vos troupes et qu'elles ne se présentent pas à moins de 40 kms de nos frontières. Dans un deuxième temps, nous voulons qu'une situation pareille ne se présente plus à l'avenir ; vous êtes là pour que l'on discute de ce point. Et enfin, notre nation entière oublierait certainement plus facilement l'ultimatum si un accord commercial pouvait être signé avant que vous ne partiez. Ainsi, vous ne serez pas venu pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopold II
Empereur d'Autriche
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Ultimatum   Dim 30 Avr à 2:32



Le Field Marshal se montra irrité de ce discours hypocritement moralisateur, et laissa entendre d'un ton presque menaçant :

Monsieur le Président, tout d'abord remercions de nous accueillir dans ce bâtiment pour le moins... pittoresque, précisa-t-il en regardant autour de lui.

Si votre surprise fut grande, comme vous la décrivez, à l'annonce de notre ultimatum parfaitement justifié par l'Empereur, quelle n'est pas notre surprise de nous voir ici traités en vaincus !

Dois-je vous rappeller, Monsieur le Président, que nous avons à moins de vingt minutes d'ici pas moins de 90 000 hommes prêts à fondre sur vos misérables troupes ?! Cet affront, comme vous dites, c'est vous qui nous l'infligez alors que nous avons la possibilité d'annexer votre pays sans coup férir !

Son Altesse Impériale a, heureusement pour vous, une grande idée de l'indépendance suisse et c'est bien la seule chose qui m'a poussé à accepter ces négociations et à ne pas ordonner à mes troupes de fondre sur vos soldats.

Quant au fait de qualifier l'ultimatum de l'Empereur d'idiot, et donc de traiter l'Empereur d'idiot lui-même, cela nous ne saurions l'accepter !

Nous sommes tout disposé à entamer des négociations bénéfiques pour les peupels autrichiens et suisses, et surtout pour ne pas ridiculiser votre armée, mais pour cela nous gageons qu'il faudra changer votre attitude !
(j'adore jouer les militaires furieux mais tu l'as cherché héhé)

_________________
Joseph II de Habsbourg-Lorraine
Austria Est Imperare Orbi Universo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Ochs

avatar

Nombre de messages : 104
Localisation : Zurich
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ultimatum   Dim 30 Avr à 13:06

Le président, quelque peu fâché, dissimula sa colère sous une nervosité qui, elle, se ressentie.

Que vos hommes soient à 20 minutes d'ici, peu importe. La seule chose qu'il faudrait que vous compreniez, c'est que si vous continuez à nous menacez ainsi, je doute que vous sortiez vivant de cette négociation. En continuant ainsi, nos hommes sont encore moins loin de l'Hôtel de Ville que les vôtre et vous auriez un véritable carnage diplomatique et militaire. De plus, je crois que vous sous-estimez nos soutiens. Enfin, là n'est plus la question, je vous prie d'excusez mon discours, il est vrai qu'il aurait pu vous offensez mais croyez-moi, ce n'était pas son intention.

Concernant l'ultimatum, il est avéré par de nombreux souverains européens qu'il semble idiot par sa justification, ce n'est pas que l'opinion helvétique qui l'a qualifié ainsi. A moins de menacer tous ces souverains, je pense que vous devriez tempérer vos propos sinon nous ne verrons pas la fin des négociations avant un bon mois.

Nous sommes donc d'accord sur le fait de continuer les négociations, gageons sur ce point, et celui-ci seulement.

Donc, au nom de la confédération helvétique, nous vous exposons ce que nous voudrions :
- Le retrait de vos troupes comme déjà formulé auparavant.
- Un traité de paix ou un pacte de non-agression signé où la rupture de celui-ci par l'un des deux protagonistes engagerait un coût de 500 000 Po versé à l'autre protagoniste.
- L'annulation pure et simple de l'ultimatum.
- Un traité commercial qui stipulerait l'achat mensuel de 7 tonnes de Fer+ par l'Autriche et 3 tonnes de Tissu, 3 tonnes de Grain et 500 Kg d'or par la confédération helvétique. L'annulation de ce traité coûterait 100 000 Po au pays annulateur au profit de l'autre pays.

Nous serions ravis de pouvoir entendre votre opinion sur ce que nous venons de demander.


Tu ne peux pas dire que tes troupes sont à 20 minutes, c'est beaucoup trop peu. Et en plus, rien n'indique qu'elles sont proches car la bataille n'a pas eu lieu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopold II
Empereur d'Autriche
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Ultimatum   Dim 30 Avr à 20:46

Le Field Marshal, fier hongrois qui prenait rapidement la mouche, se calma quelque peu mais conserva son opinion.

Nous ne tiendrons pas ici compte de vos menaces envers notre personne et notre délégation, mais nous doutons que cela soit la meilleure solution pour le devenir de votre pays... Son court silence en disait long

Quant à vos prétendus soutiens de souverains européens, il est assez étrange qu'aucun ne se soit manifesté publiqueemnt et que les armées de Sa Sage altesse Christian VII ait fait demi tour alors que vous alliez justement conclure un consensus.. Mais passons.

Concernant les points du traité de paix et du traité de commerce qui doivent nous lier, Son Altesse Impériale m'a garantie de son accord. N'oubliez toutefois pas de préciser que nous désirons acheter cinq tonnes de votre précieux fer, et non sept (bien essayé)

Nous laissons le soin à vos services diplomatiques d'assurer la rédaction du traité, en effet Nous ne sommes que militaires et non pas greffiers.


Le Field Marshal donna ensuite quelques ordres pour assurer des tours de garde de la cavalerie de la Garde à l'extérieur, et que quelques cavaleirs à pied supplémentaires viennent surveilelr la porte. Tout cela à voix très basse à son aide de camp sans être entendu de quiconque.

Si si je peux tout dire, je suis admin ^^ Sinon tu postes précedemment que tes troupes encerclent la ville. C'est bien, mais ça signifie qu'elles sojt à l'extérieur des murs, alors que moi j'ai 600 cavaliers de la Garde autrichienne qui attendent dehors... Je crois que ça suffit pour tuer qq gardes. Quand à mes 20 minutes, c'est un minimum de temps pou la cavalerie légère surtout. C'est sûr que les trouffions mettront un peu plus longtemps.

_________________
Joseph II de Habsbourg-Lorraine
Austria Est Imperare Orbi Universo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Ochs

avatar

Nombre de messages : 104
Localisation : Zurich
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ultimatum   Lun 1 Mai à 12:25

Le président indiqua au personnel administratif de rédiger le traité, lesquels s'y attelèrent sur-le-champ et rapportèrent la proposition une heure et demi plus tard

Pacte de Non-Agression unissant l'Empire d'Autriche et la Confédération Républicaine Helvétique


Article 1

Toute troupe autrichienne doit se positionner à un minimum de 40 Km des frontières helvétiques. De même, toute troupe helvétique doit se situer à une distance suffisante des frontières autrichiennes.

Article 2

Les gouvernements autrichiens et helvétiques s'engagent à ne pas engager de conflits entre eux. Toute agression entraînerait la rupture du présent pacte ainsi que le versement obligatoire de 500 000 Po et un délai obligatoire de 2 jours avant toute décision d'envahissement.

Article 3

Le présent pacte annule l'ultimatum autrichien sur le gouvernement helvétique.

Article 4

Les deux nations s'engagent à construire une ambassade conjointe afin de faciliter le commerce des deux nations et afin de sceller une entente et un lieu où les discussions diplomatiques seront facilitées.

Article 5

Ce pacte est exécutoire dès la signature des représentants helvétiques et autrichiens.


Dernière édition par le Lun 1 Mai à 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Ochs

avatar

Nombre de messages : 104
Localisation : Zurich
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ultimatum   Lun 1 Mai à 12:34

Quelques minutes plus tard, un autre greffier helvétique apporte le traité commercial

Traité commercial entre l'Empire d'Autriche et la Confédération Républicaine Helvétique


Article 1

Le présent traité stipule le commerce exclusif entre l'Empire d'Autriche et la Confédération Helvétique. Tout commerce actuel avec un pays tiers est annulé. Tout commencement avenir de commerce avec un pays tiers annule le présent traité et entraîne une pénalité de 100 000 Po par la nation ayant rompu le traité au profit de l'autre nation.

Article 2

La Confédération Helvétique s'engage à acheter mensuellement 3 tonnes de Grains, 3 tonnes de Tissus et 500 Kilos d'Or (achats minimums) à l'Empire d'Autriche.

Article 3

L'Empire d'Autriche s'engage à acheter mensuellement à la Confédération Helvétique 5 tonnes de Fer +.

Article 4

Ce traité commercial est exécutoire dès le 1er jour du mois suivant la signature conjointe des deux nations sus-visées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopold II
Empereur d'Autriche
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Ultimatum   Mar 2 Mai à 22:54

Le Fiel Marshal, après avoir brièvement parcouru les termes des traités proposés, reprit la parole.

Messieurs, nous allons transmettre cette missive à Vienne où elle sera étudiée et possiblement complètée par les meilleures plumes de l'Empire. Nous demandons donc un ajournement de cette réunion.

En gage de bonne volonté, nous allons faire retourner une partie de nos troupes sur territoire autrichien. Nous espèrons que ce premier pas de conciliation sera considéré à sa juste valeur.


Et la réunion de se terminer sur ces belles paroles...

_________________
Joseph II de Habsbourg-Lorraine
Austria Est Imperare Orbi Universo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ultimatum   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ultimatum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SnS et DS dragon, l'ultimatum ...
» [Résolu] tezzeret ultimatum + équipement ?
» Couleur de l'armure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire Impériale :: Les Etats :: Confédération Helvétique-
Sauter vers: