Gloire Impériale

‘Gloire Impériale’ est un jeu qui essaye de recréer l’interaction des diverses nations du monde pendant la période de 1780-1820.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Devant Tanger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charles IV
Roi d'Espagne
avatar

Nombre de messages : 670
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Devant Tanger   Mar 7 Fév à 12:49

Les troupes embarquèrent donc sur les puissants Navires qui devait les emmener vers une campagne longue et pleine d'imprévue.
Les Navires partirent tot le matin, et par une mer calme, ils debarquerent les hommes dans une petite crique, debarquement constamment surveillé par les navires n'ayant pas de troupes a leur bord.
Une fois le debarquement terminé, un camp retranché construit avec l'aide de 6 compagnies de Sapeurs, les troupes et les flottes, a l'exeption de la flotte d'Italie chargée de defendre le camp, se dirrigerent vers Tanger, premiere destination de la Campagne.

Bien sur les populations avianet fuient, et s'etaient refugier a Tanger.
Au soir, le soleil se couchant derriere la ville, les Batteries d'artilleries protégées dans des redoutes rapidements amménagées commencerent a faire feu sur la ville. De l'autre coté, les Flottes firent feu aussi sur les defenses du port, défenses anciennes mais qui avaient prouvées leur efficacité.
En outre, les Sapeurs avaient ammenagés de rapides defenses en contrevalation pour contrecarré toute offenssive venant de l'interieur du pays. Defenses qui se renforcaient, grace au travail acharné des Sapeurs.
Arriva en fin de soirée, la flotte Tunisienne, une flotte amie qui en avait assez du bellicisme marocain.
Le Frere du Sultant commandant la flotte Tunisienne, alla salué le Roi d'Espagne sur son navire amiral, la Santissima Trinidad.

(allé Jo jte laisses faire le reste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim
Invité



MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mar 7 Fév à 13:11

Les soldats Espagnols constatèrent avec un étonnement sans bornes que Tanjer avait été abandonné par l'armée Marocaine. La ville était présque vide, tous avaient fuis, sans doute vers le Sud.

La défense de la ville fut quasi inexistante. Les marocains qui étaient encore présents sur les lieux étaient ceux qui n'euent pas la chance de se sauver à temps, ou bien d'abandonner leurs pauvres habitations.

Cette ville qui était il y a de cela plusieurs mois vivantes et chaleureuses parraisait, aujourd"hui, morte.

Les troupes européennes prirent position des lieux rencontrant des centaines de corps pendus, type Européen, que l'armée Marocaine avait laissé là pour leurs ennemis. L'odeur était insoutenable, des hommes, des femmes et des enfants pourris et rongés par les vers gisaient partout. Il ne fallut pas être devin pour deviner que ces pauvres gens venaient des Iles Canaries. La scène, aux yeux des soldats qui avaient pourtant vu beaucoup de champs de batailles, était infernale.

Il eut aussi quelques actes d'attantats sucides contre les Espagnoles dont une dizaines de soldats venaient de périre. Ils mirent plusieurs heures à décrocher les corps et les bruler pour éviter toute contamination possible. Mais déjà la crainte de la maladie se fit sentir. Mais l'heure était trop tot.

Le Roi d'Espagne, Charles IV, heureux de sa victoire si facile, pris ses quartiers avec son Etat Major dans l'ancien palais du sultant qui n'avait même pas eu le temps de vider dans sa fuite.

Un jour venait de passer quand un officier de la garde royale s'exclama "Au feu, à l'aide". Tanger brûlait....

Au loins à travers les murailles des drapeaux marocains commencaient à se dessiner.
Revenir en haut Aller en bas
Charles IV
Roi d'Espagne
avatar

Nombre de messages : 670
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mar 7 Fév à 13:26

Les troupes réembarquaires donc, difficilement encadrés par leurs officiers, le feu les protegeant des Marocains, ils embarquaires sur les Navires des Flottes Européenne, il faudrai faire 2 voyages et malgré la proximité du camp retranché(7 km), ce traget serai tres dure a effectué.
La Flotte Tunisienne a pour ordre de couvrir les arrieres des Flottes Européennes, la Flotte d'Italie couvrant toujour le Camp Retranché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim
Invité



MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mar 7 Fév à 13:39

Les flemmes se propagérent avec une vitesse de jamais vu. Trop vites pour que cet incendie ne soit de cause naturelle ou involontaire. Les civils qui étaient restés sur les lieux se transformérent en bombe humaine. Voilà, en fait, ce qu'était la véritable défense de Tanjer.

La panique commenca a se majorer dans les rangs Espagnoles. Des corps brulés et carbonisés gisaient de partout et l'on entendait déjà l'artillerie Marocaine les narger. Cette fois ci, il n'y avait plus aucun doute. L'armée Marocaine était bien là, forte d'un nombre trés impréssionant de cavaliers, à l'entrée de Tanger s'apprétant à pénetrer dans la ville mais ils paraissaient attendre quelque chose.

Les troupes paniqués embarquérent avec beaucoup de mal dans les bateaux européens. Alors la stupeur, la rage et la peur vinrent se méler à eux. Les 24 navires de guerre Tunisien venus les appuyer firent feu sur
les bateaux alliés encore amarés.

Pertes Espagnoles: 1 000 fusilers, 500 chasseurs et une dizaine de dragons ainsi que 4 navires de guerre

Au même moment, 20 000 cavaliers d'élite Marocains pénétraient dans la ville pour prendre les soldats Espagnoles à revers.


Dernière édition par le Mar 7 Fév à 15:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gustave Adolphe V
Empereur de Suède
avatar

Nombre de messages : 194
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mar 7 Fév à 14:00

Voyant la détresse des espagnols et de ses propres navires ainsi que l'inactivité du roi Charles IV tant la panique l'habitait, lui et ses hommes, l'amiral Gulbeck, commandant l'ensemble de la flotte suèdoise (15 navirres de guerre et 21 frégates) ordonna le branle-bas de combat immédiat de tous ses navires, qui avaient eu l'intelligence de rester groupés.

11 frégates partirent sur le flanc gauche et 10 autres sur le flanc droit face aux tunisiens tandis que les 15 navires de guerre se mirent de flanc pour commencer à faire feu: ce furent 1770 canons qui tonnèrent l'enfer sans relâche sur les tunisiens qui ne s'attendait pas à une manoeuvre aussi rapide et organisée. Les boulets vinrent frapper les mats et les voiles des navires de guerre ennemis, au bout de 10 minutes, 12 des 24 navires tunisiens avaient dématé tandis que le reste avançait toujours sur la flotte européenne.

Les frégates étaient arrivées alors sur les flancs des 12 navires immobilisé et commencèrent alors à faire feu avec la même nervosité que les NG. 1000 canons retentirent du feu de dieu sur les coques de la marine tunisienne complètement désemparée et encore sonnée par le feu précédent, ils étaient incapables de riposte et les deux premiers navires coulèrent

Les navires tunisiens encore mobiles (12)commencèrent à se mettre en ligne pour faire feu sur les navires de guerre suèdois. Ces derniers réorientèrent alors leur tirs sur les coques ennemies et le troisième navire coulât. La bataille était largement à l'avantage de l'amiral Gulbeck


Bilan des pertes
Tunisie: 9 navires immobilisés et 3 coulés
Europe: 3 bateaux (a jo de chosir a qui ils sont lol!) (pour les hommes je laisse aussi le soin à Jo)
Maroc: /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pedro IV

avatar

Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mar 7 Fév à 15:12

C'est alors que les matelots européens virent arrivées de nouvelles voiles, remplit d'effroie ceux-ci se préparerent à faire face à la nouvelle flotte.
L'épouvante commencait à gagner toute la flotte quand au loin il virent le navire-amiral hisser à son grand-mat le pavillon royal du Portugal, ainsi que le reste de la flotte.
Immédiatement la flotte portugaise avec leur bord plusieurs centaines de troupes de marine, foncat ver les navires Tunisiens déjàs aux prises avec les navires Suèdois.

"BRANNNLEEE BAAAS!!!!"
À l'intérieure les équipages s'afferent, les officiers geulent, les matelots chargeant les pièces, le tout sous les roulement de tambours des marines.
Le silence fit place alors que la flotte avancait toujours irrésistiblement..
Tout à coup un ordre retentit dans se silence inquiétant: "FORMATION EN ÉPÉE!!....FEUUU!!", ordre répété sur chaque navires et à chaque équipes!

Commence alors un déluge qui s'abbat sur les mahométans, "POUR LE CAP VEERT!!!", "POUR DIEU ET L'ESPAGNE!" geulent les lieutenant sur leurs équipes.
La tactique du contre-amiral Bruesca est simple, il place sa flotte vent arrière, ce qui lui donne beaucoup de vitesse, rendant aussi les coups au but plus difficiles, et dispose ses navires sur deux files côte à côte. Ces deux files forment une épée qui transperce la flotte Tunisienne, incapable de réagir. Après avoir durement touché l'adversaire, la flotte Portugaise fait demi-tour et revient faire un second passage dans la ligne désorganisée des Tunisiens.
Le massacre est terrible, les tunisiens n'ont pas eu le temps de recharger et subissent de pleins fouets les décharges consécutives des navires portugais..

La défaite est totale, les Tunisiens perdent 15 navires, 4700 marins tués ou noyés, 2500 blessés. (si Jo est d'accord bien sûr^^).

Les frégattes au nombre de 5 se jettent alors sur 3 navires de ligne restants et désemparés, avec à leur bord des troupes du "King Marine's Corp", les fusillers-marins de la Garde Royale, ainsi que des troupes de marine, fusillers marins d'Almourol et d'Ourique.
Arrivant à leur hauteur elles lachent aussitôt une bordée de mittraille, fauchant les marins du pont et le vidant de toute résistance, aussitôt des grapins sont lancés a la dunette, et un combat est rapidement mené, les marins tunisiens vivants sont choses rares à bord des navires.
Les fusillers-marins lancent des grenades et enfûment les ponts-inférieurs, obligeant les marins tunisiens à sortir, sont alors fusillers à vue tous ceux qui sortent.
Les officiers feront néamoins 530 prisonniers sur les équipages des 3 navires.
La flotte (10 NG) recharge alors et se positionnent en ligne de bataille de l'autre coté de la flotte tunisienne (6 navires de guerre), ainsi prise en éteau, et commence un tir roulant et continue à boulet rouge, mettant le feu aux navires mahométans.

3 frégattes vont patrouiller la côte afin de prévenir toute nouvelle flotte ennemie.
Le reste des frégattes se positionnent près de la plage aux coté des navires espagnoles et aident à couvrir la retraite des troupes espagnoles.


Bilan;
Effectifs Portugais;10 navires de ligne 9 frégattes
Effectifs Tunisiens; 12 navires de ligne

Perte tunisiennes: 15 navires tunisiens coulés, 3 capturés, 5200 marins tués ou noyés, 2500 blessés et 853 prisonniers.
Perte portugaises: 252 tués, 733 blessés.


Dernière édition par le Mar 7 Fév à 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim
Invité



MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mar 7 Fév à 15:27

Les 20 000 cavaliers d'élite Marocains rencontrérent beaucoup de mal à manoeuvrer leurs cheveaux dans les flemmes et découragés par le désastre de la flotte Tunisienne sonnèrent la retraire.

Ainsi, les Espagnoles purent évacué la ville, les flemmes ayant pris la vie de 2 500 valeureux soldats Espagnoles (1 500 fusiliers. 400 dragons et 600 chasseurs)

L'etat Major Marocain avait tout misé sur cette attaque et maintenant que leur capitale a été rasé sans presque aucun résultat, leur moral est au plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Gustave Adolphe V
Empereur de Suède
avatar

Nombre de messages : 194
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mar 7 Fév à 15:32

Des cris de clameur s'élevèrent des rangs européens et on tonna sans arrêt avec fureur "Suèdois-Portugais à la vie à la mort"ca sans leur intervention la bataille aurait été pliée en quelques heure et la majorité de la flotte européene aurait disparu dans les abysses de Tanger. L'amiral Gulbeck savourait avec un intense plaisir son heure de gloire et surtout SA victoire ainsi que celle du Portugal.

Le commandant de la flotte suèdoise tint à rencontrer son camarade de la victoire, le contre-amiral Bruesca et fit avancer son vaisseaux vers le vasseau-amiral portugais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles IV
Roi d'Espagne
avatar

Nombre de messages : 670
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mer 8 Fév à 0:06

Donc apres ses malheureux incidents de cette apres midi, apres la conduite deplorable du Roi d'Espagne Charles IV(HRP malheureusement occupé a etre en philosophie.../HRP) le soleil se coucha enfin sur Tanger.
Le Roi (HRP dechu ??mais neanmoins inactif car absent/HRP) decida de faire debarqué toutes les troupes encore valides. La ville en partie detruite, servira de dortoir pour plusieurs nuits.
Mais auparavant, les hommes devront ammenager un perimetre defenssif, et en cela, les Fusilliers et Mousquetaires aideront les Sapeurs pendant que la cavalerie et l'infanterie legere assureront la protection.
Les defenses sont construites de briques, de planches qui sont retirés des debris des maisons. Le Roi voyant ses soldats peiné apres cette rude journée ne put que se resoudre a subir un dernier affront. Il leur tint la torche pour les aider dans leur effort.
Tard dans la soirée, on pouvai affirmer qu'un reseau solide de defenses etait aménagé, possedant des brasiers regulierement, des plateformes pour l'artillerie, des fossés.
Neanmoins, n'etant jamais trop prudent, le Roi ordonna des tours de garde reguliers, et il fut nommé nombre de sentinelles pour eviter les raids nocturnes.

Apres cela, le Roi alla querir les Amiraux Portugais et Suedois et les fits venir dans l'ancien palais du Sultant(HRP barraque de campagne plutot sympa/HRP). Une fois qu'ils arriverent, il leur dis ses mots:"A vous deux, merci, merci du fond du coeur. J'ai eu tord de faire confiance a des mahometants, sachez que cela ne se reproduira plus, vous pouvez en etre certains. C'est ma premiere campagne militaire vous savez, elle commence sous les hospices les plus noirs, mais je suis sur que grace a votre intervention pour m'epauler, cela ira beaucoup mieux.
Encore merci, allez vous reposer des a présent, une longue campagne nous attend au Maroc pour nous, au Cap Vert pour vous cher amis".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gustave Adolphe V
Empereur de Suède
avatar

Nombre de messages : 194
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mer 8 Fév à 0:26

Je tenais à vous remercier de votre gratitude moi mêmee t dois vous avouer que j'ai agi plus par désir que de sauvegarder ma propre flotte que de vous nuire sur la scène internationale

Je m'en vais rejoindre mes quartiers désormais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles IV
Roi d'Espagne
avatar

Nombre de messages : 670
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mer 8 Fév à 0:46

Voyons, vous etes mes invités pour la nuit (rien de caché ni de sous-entendus...).
Deja, il me semble que festoyer quand a notre victoire, que dis-je, a votre victoire serai du meilleur effet, ensuite, vous resterez bien dormir dans ce palais qui il me semble est assez grand pour nos etats-majors respectifs, ainsi que pour nos personnes.


Bien evidamment, les Hommes de la Garde Royale Espagnole securisaient le Palais, pas meme un rat, pas meme un Marocain n'aurait penetré durant la nuit, ni meme durant le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pedro IV

avatar

Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mer 8 Fév à 2:21

Le contre-amiral Bruesca, après avoir félicité son homologue suèdois et accompagné celui-ci au Palais du Sultan où ils s'entretinrent avec SM Charles IV, lui présenta ces respects, ainsi que l'information de son départ.

Vous m'en voyez fort navré VM, c'eut été avec grand plaisir, malheuresement le temps presse et les habitants du Cap Vert sont sans nouvelles de notre bon Roy depuis hélas maintenant trop longtemps.. Je ne puis me résoudre à les abandoner une nuit de plus.. loué soit le seigneur pour avoir mits sur notre route cette corvette Marocaine, sans elle nous n'aurions sut le traquenard qui vous était tendus et n'auriont pu vous venir en aide..
Il serait très aimable à SM si celle-ci pouvait accepter que nous débarquiâmes nos blessés à terre et d'en prendre le plus grand soins, jusqu'à leur rapatriement.
Je ne puis maintenant que vous souhaité bonne chance dans votre éxpédition VM.


L'ordre de réembarquement est donné, les blessés sont débarqués et une fois les préparatifs finies la flotte met voile vers le Cap Vert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles IV
Roi d'Espagne
avatar

Nombre de messages : 670
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Mer 8 Fév à 13:52

(bon on peut eviter les 2 meme messages...)

Mais il est evident que les blessés seront traités avec les memes soins que les Soldats Espagnols, ils seront soignés et gardés a Tanger, notre base au Maroc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles IV
Roi d'Espagne
avatar

Nombre de messages : 670
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Devant Tanger   Ven 10 Fév à 17:12

Dans leur magnanimité, les Européens furent cléments avec les tres rares survivants de Tanger. Les jours qui suivirent la bataille de Tanger furent marqués notamment par l'affaiblissement de la garnison chargée de defendre la ville, mais aussi par la reconstruction des habitations civiles pour permettre aux survivants et aux defensseurs d'avoir des cantonnements potables.
En outre le ravitaillement arrive dans de bonnes proportions et le temps nous permet d'approfondir encore le dispositif defenssif supervisés par le Roi lui-meme.
Deja des fonctionnaires Espagnols arrivent pour administrer la ville provisoirement, afin de dispercer le ravitaillement et de superviser la reconstrution.
Il en va de meme pour Ceuta ou la, la population a été plus epargnée que celle de Tanger.

Les patrouilles de la Cavalerie Legere sont journalieres et ce de plus en plus profondément dans le pays.

Tanger vis dans l'attente d'un combat prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devant Tanger   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devant Tanger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il s'avança devant un jury des plus modernes
» Chaud devant voici Padz ! (de niveau 164)
» Un petit paquet déposé devant la porte.
» Dans la série honte devant sa cam
» Place en mode marchand devant la banque!!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire Impériale :: Anciennes Guerres :: Guerres Atlantiques-
Sauter vers: